Maison Larregaina, 401, chemin d'Apumai 64 250 SOURAIDE
+33 (0)6 11 09 52 54
nicolas.bernos@gmail.com

Randonnée mélodieuse

Randonnées dans les Pyrénées avec Nicolas Bernos

Randonnée mélodieuse

A la mi-mars, alors que l’hiver n’a pas dit son dernier mot, quelques signes annonciateurs du printemps embellissent nos montagnes. Les trompettes de méduse, les érythrones dent de chien ou autres cardamines des prés nous préviennent, les beaux jours arrivent. La flore n’est pas la seule à ajouter une touche colorée aux randonnées. Les passereaux s’égosillent pour nous le dire. Enfin, ce n’est pas réellement ce qu’ils disent mais une touche de rêverie ne fait jamais de mal.

Entre le col d’Ibardin et le lac du Xoldokogaina,

nous sommes partis une journée à l’écoute des chants d’oiseaux. Avant de s’élancer sur les sentiers en tendant l’oreille, il fallait tout de même expliquer à mon groupe pourquoi ces petits emplumés chantent-ils. Il y a deux raisons. La première, est dans un but de séduction. En effet, les mâles choisissent méthodiquement une place de chant pour séduire leur dulcinée. Il leur faut un habitat propice à l’élevage d’une couvée dans lequel ils vont se placer souvent sur un promontoire et chanter à tue-tête. La deuxième raison est pour défendre contre toute invasion leur territoire. Les mâles, par leur chant affirment leur présence et découragent les prétendants. Et si par mégarde, un rival osait s’aventurer dans une place prise, le mâle occupant hérisse ses plumes et devient très extravagant. C’est grâce à ce comportement que nous avons pu observer de relativement près quelques espèces. Pour se faire, nous avons passé les chants des oiseaux que nous entendions chanter afin de les faire réagir. Rouge gorge, sittelle torchepot, mésange charbonnière, roitelet triple bandeau, etc. les prétendants étaient nombreux et se sont, pour certains, laissés prendre en photo.

  • Le très coloré bouvreuil pivoine et son chant flûté.

Toutes les actus
Page d’accueil