Maison Larregaina, 401, chemin d'Apumai 64 250 SOURAIDE
+33 (0)6 11 09 52 54
nicolas.bernos@gmail.com

Séjour dans les Pyrénées Aragonaises

Randonnées dans les Pyrénées avec Nicolas Bernos

Séjour dans les Pyrénées Aragonaises

L’automne avance et pare les montagnes de ses plus belles couleurs. C’est la saison idéale pour partir randonner en plein cœur du Parque Nacional de Ordesa et découvrir un peu plus ce havre de paix.

Garganta de Escuain

Le canyon d’Escuain et ses belles Fajas sont au programme du premier jour. Un petit tour des miradors s’impose avant de se lancer dans la Faja Villa. Le cheminement est relativement facile dans un sous-bois de buis laissant de temps à autres apparaître le canyon d’Escuain et ses falaises abruptes. S’enchaine par la suite la Faja Cazcarra traversée par deux barrancos (canyons) et leurs magnifiques cascades formant de somptueuses vasques d’eau turquoise. Les contrastes de couleurs entre le bleu de l’eau et les feuilles des hêtres sont merveilleux. Au bout du sentier, le Puente los Mallos marque la fin de la marche dans le canyon. Il ne reste qu’à rejoindre la piste au sud pour retrouver le village d’Escuain et ses nombreux chats.

La Punta Sestrales et le canyon d’Añisclo

Une longue randonnée est au programme du second jour. Au départ du pont de San Urbez, le GR15 prend rapidement de la hauteur pour rejoindre le Collata los Pueyos à 1594 mètres d’altitude. L’ascension n’est pas terminée puisqu’après un peu de répit dans une magnifique forêt, le sentier conduit au Canal de las Puertas et son long pierrier où quelques isards prennent la fuite. Une fois le Portal de Belén atteint, le gros du dénivelé est déjà parcouru. Encore une centaine de mètres de montée et la Punta Alta de Sestrales (2101m.) est atteinte. La vue sur la Valle Añisclo est imprenable. Le cheminement se poursuit le long du canyon en direction du refuge de San Vicienda. Une belle harde de 33 isards fuit et disparaît dans le canyon. Plus loin, c’est trois gypaètes barbus, deux adultes et un jeune, qui se bagarrent gentiment. Environ un kilomètre après le refuge, un dernier coup d’œil sur le Monte Perdido, le Soum de Ramond et la Punta las Solas et l’itinéraire s’engage dans une descente raide vers le fond d’Añisclo. Le retour vers San Urbez est long mais magnifique dans un cadre sauvage et préservé. La forêt laisse de temps en temps apparaître le rio Bellos et ses magnifiques piscines d’eau turquoise. Difficile de ne pas s’arrêter prendre ses merveilles de la nature en photo mais il faut avancer pour finalement terminer cette longue mais somptueuse randonnée.

Le Comodoto

Le séjour se termine par une courte randonnée pour récupérer de celle de la veille. Le pic de Comodoto et ses 2361 mètres d’altitude sont au programme. Le départ se fait depuis le village d’Espierba dans la vallée de Piñeta. Après une montée raide dans une pinède, le sentier poursuit sur les estives encore occupées par quelques brebis. Des montées et descentes conduisent jusqu’à la base du Comodoto et son ascension finale qui se mérite. La récompense au sommet est de taille. D’un côté, le Monte Perdido, le Soum de Ramond et Las Tres Marias qui surplombent la vallée de Piñeta, de l’autre, la Sierra Chinipro, le Rubiñena (3005 m.) et la vallée du Rio Langorrués. Pour varier un peu, la descente se fait jusqu’à Plana Fonda puis le retour emprunte le même chemin qu’à l’aller.

 

Le parc national d’Ordesa est une pure merveille. Les amoureux de montagne et d’espaces préservés et sauvages y trouveront leur compte. Pour celles et ceux qui doutent encore de la beauté des lieux, régalez-vous des quelques photos souvenirs que je vous partage.

Bon visionnage !

  • La Faja Villa surplombant Garganta de Escuain.

Toutes les actus
Page d’accueil